Ce diplôme a pour objectif de connaître les principes et modalités selon lesquels le système de santé est organisé, d’apprendre à intégrer les moyens et les services médicaux et sociaux existant au niveau d’un territoire de santé, de savoir aider à l’élaboration d’un Plan Personnalisé de Santé.
Il s’adresse aux professionnels de santé (médecins, psychologues, psychiatres, personnels infirmiers), aux partenaires sociaux (réseaux de santé ), aux assistants des services sociaux, aux cadres administratifs et aux professionnels intervenant sur les questions de santé des populations précaires.

i7ou.gif

Le diplôme d’université de responsabilité médicale s’adresse autant aux professionnels de santé qu’aux professionnels du droit. Il est dispensé par des enseignants dont la compétence dans le domaine de la responsabilité médicale est reconnue et pratiquement exclusive. Il est assuré tous les deux mois, en fin de semaine, pour le rendre parfaitement compatible avec une activité professionnelle. Compte tenu de la judiciarisation de la médecine, les thèmes retenus constituent le socle indispensable des connaissances que doit posséder tout professionnel de santé. Préalable indispensable à la pratique de l’expertise en médecine, il s’adresse aussi aux experts soucieux de perfectionner et d’actualiser leurs connaissances dans le droit appliqué à la médecine. Les responsables de cet enseignement appartiennent tant au domaine hospitalier public que libéral et au secteur des assurances professionnelles. Une réflexion pratique sur des accidents médicaux sera faite.

ENSEIGNEMENT

L’enseignement se déroule sur une année. Il comporte 100 heures, réparties en 70 heures d’enseignement théorique et pratique et 30 heures d’enseignement dirigé.

Il est sanctionné par une épreuve écrite. Une note inférieure à 8/20 est éliminatoire,entre 8 et 10 la rédaction d’un mémoire de rattrapage estexigée. Les candidats ayant une note supérieure ou égale à 10/20 sont déclarés admis. Une session annuelle.

Cet enseignement est destiné aux médecins, pharmaciens, dentistes, magistrats, avocats, Officiers de Gendarmerie, Commissaires de police intéressés par la conduite de l’étude des traces matérielles et indices, leur interprétation scientifique et leur place dans le cadre de l’administration de la preuve judiciaire.

Les étudiants titulaires d'un diplôme de chirurgien-dentiste peuvent s'inscrire à une semaine de formation supplémentaire en Mars, dédiée à l'odontologie médico-légale

Le Diplôme d’Université de Criminologie appliquée à l’Expertise Mentale propose un enseignement théorique et pratique, s’adressant tant à de futurs Experts appelés à intervenir dans le cadre judiciaire qu’à des Experts exerçant déjà une activité d’expertise judiciaire (inscrits ou non sur une liste d’Experts).

Il a pour objectif d’aider ces professionnels, dont les compétences sont ou seront sollicitées par la Justice, à optimiser leur formation et à acquérir toutes les notions fondamentales et pratiques requises pour la réalisation des missions d’expertises ordonnées par des juridictions pénales.
Il s’adresse de même à tout intervenant du monde judiciaire qui serait amené à avoir un rôle dans le parcours des individus ayant commis une infraction pénale.

45ts.gifi7ou.gif

45ts.gif

45ts.gif

Ce diplôme a pour objectif de former les médecins, biologistes, psychologues et infirmiers spécialisés pour intervenir auprès des personnes souffrant de psychotraumatismes, d'acquérir les connaissances biologiques, neurobiologiques, pharmacologiques, cliniques et thérapeutiques concernant les conséquences des traumatismes psychologiques et leur traitement. Cette discipline est nouvelle en France.


ENSEIGNEMENT


Il est assuré par des professionnels spécialisés en psychotraumatologie, pour développer une approche pluridisciplinaire. L'enseignement théorique est réparti en 4 modules (méthodes d'évaluation, données cliniques, spécificité de l'enfant, thérapeutiques actuelles). Il se déroule sur une année, réparti en 3 à 4 journées par mois, d'octobre à juin.

La présence aux cours est facultative mais vivement conseillée.

L'enseignement est sanctionné par un examen de fin d'études comportant une épreuve écrite (fin juin), une épreuve orale (courant septembre) ainsi que la rédaction d'un mémoire à rendre fin juin pouvant s'appuyer sur un stage. Une seule session annuelle.

Diplôme Universitaire

SantÉ Solidarité PrecaritÉ

la Faculté de BiOMedecine PARIS DESCARTES Avec la participation de Médecins du Monde

Proposent une formationsur 1 an sous forme de 6 modules de formations(total : 130h)

Nombre de participants : minimum 10, maximum 25.

Objectif :

Mettre à la disposition des participants un enseignement permettant l'acquisition de compétences pour la prise en charge des problèmes de santé des populations précaires.

Public :

-Les docteurs en médecine, en odontologie et en pharmacie

-Les internes en médecine, en odontologie et en pharmacie à partir de la 1ère année d’internat

-Les résidents de médecine générale à partir de la 1ère année

-Les titulaires d'un diplôme de docteur en médecine à titre étranger leur permettant d’exercer la médecine dans leur pays

-les professionnels intervenant sur les questions de santé des populations précaires :

-personnels infirmiers et cadres hospitaliers

-assistants de servicessociaux, cadres administratifs, psychologues.

Cet enseignement est ouvert aux professionnels des collectivités territoriales, des services déconcentrés de l'Etat, aux professionnels libéraux, au secteur mutualiste et aux membres d'associations, sous réserve de l'acceptation des demandes d'inscription par le responsable pédagogique.

i7ou.gif

Ce diplôme a pour objectif l’enseignement scientifique de la victimologie, le développement de la recherche dans ce domaine et la promotion de cette nouvelle discipline. La préparation de ce diplôme constitue un complément de formation utile à tous ceux qui, professionnellement, approchent les victimes.

Il s’adresse aux professionnels de santé (médecins, psychologues, psychiatres, personnels infirmiers), aux juristes (avocats, magistrats), aux travailleurs sociaux, aux personnels du secteur associatif, aux policiers. Cette formation peut s’intégrer dans un cursus universitaire classique ou s’inscrire dans les actions de formation continue que proposent, à leurs personnels, les organismes de secteurs publics et privés

L'objectif de ce diplôme est de: - donner aux personnels du monde médico-social, institutionnel ou libéral, les moyens de prendre en charge les problèmes spécifiques de santé au-delà d'une prescription médicale classique.
- développer et approfondir les capacités d'intervention des professionnels de l'art auprès de publics spécifiques.
- permettre aux différents acteurs de s'inscrire dans un réseau d'échange et de communication au service de l'écoute.
- offrir une validation universitaire s'intégrant dans les différents cursus diplômant.